Comment créer son entreprise ? Les choses à savoir avant de se lancer
Accueil » Créer votre entreprise » Comment créer son entreprise ? Les choses à savoir avant de se lancer

Comment créer son entreprise ? Les choses à savoir avant de se lancer

Rêve de toute une vie, la création d’une entreprise demande patience, ténacité et créativité. Cependant, se lancer dans cette aventure doit se faire avec méthode et stratégie pour éviter toute mauvaise surprise. 

Créer son entreprise : la feuille de route à suivre

Avant de créer son entreprise, il est important d’élaborer un plan clair dans un ordre chronologique précis : 

  1. Élaboration de l’idée

Quelle est votre idée d’entreprise ? Si la question semble aller de soi, cette étape se doit d’être définie clairement, que ce soit une idée originale ou déjà existante.

  1. Validation de l’idée

Une fois le concept de votre entreprise élaboré, il faut vérifier que ce projet est viable en étudiant plusieurs points : 

  • Étude de la cible et du marché
  • Évaluer le contexte actuel et prévisionnel 
  • Déterminer les ressources disponibles et le fonctionnement de l’entreprise
  • Chercher les possibilités de financements extérieurs
  • Établir un business model
  • Solliciter d’éventuels partenaires
  • Se former à la gestion d’entreprise
  • Choisir un système de caisse intuitif en cas de besoin
  1. Choix du statut juridique

SARL, SAS, EURL, SASU ou micro-entreprise ? Le choix de la structure juridique est primordial lorsqu’on crée son entreprise car cela vous impactera tout au long de la durée de vie de votre entreprise. Il est donc important de faire le bon choix. 

  1. Se faire payer

Des solutions de paiement portables et versatiles existent pour recevoir les paiements facilement en adéquation avec la demande d’aujourd’hui. Ces systèmes de caisse économiques, proposés notamment par Zettle, sont particulièrement adaptés aux petites structures qui débutent. 

Proposer à ses clients le paiement sans contact grâce au système de caisse Zettle, c’est s’assurer de ne perdre aucune transaction. Un atout quand on démarre

La micro-entreprise, un statut idéal pour créer son entreprise individuelle

Si l’appellation “auto-entreprise” est encore couramment utilisée, sachez que depuis le 1er janvier 2016, le terme légal est “micro-entreprise”. Ce statut a petit à petit fait son chemin dans la société. Ouvert à tout le monde, à titre principal ou en cumul d’une autre activité professionnelle, une micro-entreprise se crée en quelques clics, bénéficie d’une gestion allégée et d’une cessation simplifiée. 

Pour que votre entreprise soit considérée comme une micro-entreprise, il faut cependant respecter certains seuils calculés selon l’activité exercée : 

  • 170 000€ pour la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ou BIC (vente de marchandises, location de locaux d’habitation…)
  • 70 000€ pour les prestations de service relevant du BIC et les professions libérales relevant des bénéfices non commerciaux ou BNC (rédacteurs, notaires, prêtres…)

Un micro-entrepreneur doit immatriculer son entreprise au registre du commerce et des sociétés (RCS) s’il est commerçant ou au répertoire des métiers s’il est artisan (RM) et bénéficie d’une exonération dans les deux cas. 

Bien qu’aucun diplôme ne soit requis pour la création d’une micro-entreprise, certaines professions réglementées comme le bâtiment, la coiffure, l’alimentaire… requièrent une expérience professionnelle et/ou une qualification. 

Les micro-entrepreneurs bénéficient d’un régime simplifié pour le calcul et le paiement des cotisations et contributions sociales obligatoires. Les charges sont calculées en fonction du chiffre d’affaires brut réalisé. Les micro-entrepreneurs bénéficient en échange d’une couverture sociale auprès de la Sécurité sociale des indépendants et d’un plan de retraite auprès de la Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV).

Pour accélérer la numérisation des entreprises, le gouvernement français a mis en place une aide qui permet de financer en partie la création d’une e-boutique, idéal pour augmenter ses ventes.

Les erreurs à éviter lorsqu’on crée son entreprise

Lorsqu’on se lance dans l’entreprenariat, il est essentiel de se renseigner en amont sur les bonnes pratiques mais aussi sur les pièges à éviter. En effet, selon l’INSEE, plus de 50% des entrepreneurs ne passent pas le fameux “cap des 3 ans”.

Voici les erreurs fréquentes les plus souvent observées : 

  1. Entreprendre pour gagner de l’argent très vite

Si les success stories font souvent la une des journaux, on parle moins des échecs. Entreprendre, c’est être patient et accepter de ne pas dégager des bénéfices tout de suite et c’est aussi ne pas abandonner trop tôt ou au premier obstacle. 

  1. Vouloir tout faire seul

Gérer une entreprise, c’est être multi-tâche mais de la comptabilité à la communication en passant par la gestion ou l’informatique, il est difficile de tout gérer. Accepter de déléguer et d’y mettre le budget par un accompagnement de choix est une stratégie payante sur le long terme.

  1. Ne pas se renseigner sur les aides qui existent 

Le gouvernement français aide les créateurs d’entreprises par de nombreux dispositifs. S’il est facile de s’y perdre, s’y intéresser peut constituer un vrai coup de pouce au démarrage. L’ACRE, l’ARE et le NACRE sont des aides qui ont été mises en place par des organismes différents et qui sont cumulables. Renseignez-vous pour connaître votre éligibilité. 

  1. Se tromper de statut juridique

Cette erreur peut vous coûter cher et pour longtemps. Bien se renseigner sur le statut de son entreprise avant sa création est important pour gagner du temps, de l’argent et être en règle avec la loi.

  1. Négliger la gestion 

Accorder un budget pour la communication, la comptabilité ou encore la gestion des stocks par exemple est nécessaire pour que votre entreprise “tourne” correctement. Ces postes sont difficilement négligeables et en faire l’impasse est particulièrement risqué.

  1. Ne pas s’accorder de pause

Créer son entreprise demande beaucoup de responsabilité et les entrepreneurs sont très souvent des passionnés. Savoir prendre du recul et des pauses est important pour éviter un “burn out”. 

Découvrir les solutions de caisse adaptées aux créateurs d’entreprise